spacer

spacer
Coordonnées >>
spacer

spacer
Toute l'actualité :
spacer
Slovénie >>
spacer
Monde >>
spacer
Tous les rapports :
spacer
Slovénie >>
spacer
Monde >>
spacer

spacer

spacer
Tous les flux rss >>

spacer

BE Slovénie 62  >>  30/03/2009

>> Sommaire

spacer

Médecine
Une décompression rapide et sans danger du canal cubital

http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/58433.htm

Une douleur dans le coude qui s'étend vers la partie supérieure ou inférieure du bras, une diminution de la sensibilité des doigts et l'apparition de fourmillements, une perte de force de la main, une certaine raideur dans les mouvements fins associée à un changement de l'aspect (atrophie) et du port du bras, ce sont là les symptômes les plus visibles de la compression du canal ulnaire que les médecins diagnostiquent à l'aide de divers examens, essentiellement par test électrophysiologique, comme étant le syndrome du canal cubital. Son traitement chirurgical classique nécessite habituellement une incision de 8 à 20 cm de long. Grâce à la nouvelle méthode endoscopique, une fente de 3 cm et demi suffit.

Le service de chirurgie plastique et des grands brûlés du CHU de Ljubljana est parmi les premiers au monde à avoir introduit cette forme peu invasive de décompression du nerf ulnaire dans le coude à l'aide de l'endoscopie. Le service a utilisé une nouvelle technique ainsi qu'un nouvel instrument innovateur particulièrement adapté à l'anatomie de cette partie du bras, ce qui permet un écartement "en douceur" des tissus, selon les explications des médecins du service. Le dr. Uros Ahcan, chef du service de chirurgie plastique et des grands brûlés du CHU de Ljubljana, et le dr. Peter Zorman du même service, ont présenté cette méthode au Congrès de la Société européenne de chirurgie de l'épaule et du coude et de la Société européenne de chirurgie plastique. Cette présentation a également été publiée dans la prestigieuse revue scientifique spécialisée "Journal of Hand Surgery".

Comme l'expliquent les deux chirurgiens, cette méthode présente un grand nombre d'avantages en comparaison des approches chirurgicales classiques : elle permet une décompression totale du nerf quelle que soit la localisation de la compression, la cicatrice, bien moins douloureuse, est très petite, la guérison et la réhabilitation du patient sont bien plus rapides.

Le traitement dit "conservateur" du syndrome n'aboutit que rarement aux résultats escomptés. La majorité des cas nécessite une opération. Il existe un grand nombre de technique de décompression du nerf ulnaire. En fonction de la nature du dommage, les chirurgiens se décident soit pour une décompression simple qui consiste à sectionner le ligament d'Osborne, soit pour une épicondylectomie médiane, soit pour la transposition du nerf, ou pour une combinaison de ces différentes techniques. Aucune de ces méthodes ne s'avère totalement satisfaisante. Les opérations chirurgicales classiques s'accompagnent d'une incision profonde et longue sur la face interne du coude laissant une cicatrice postopératoire douloureuse et sensible. L'immobilisation du membre qui suit ce genre d'opération peut entraîner une perte temporaire ou définitive de sa mobilité. Une incision plus petite et la libération du nerf dans la gouttière épitrochléo-olécranienne uniquement engendrent durant l'opération des dommages moindres sur les tissus voisins, mais l'expérience montre qu'en raison d'une décompression imparfaite et/ou l'apparition de nouveaux lieux de compression, cette intervention chirurgicale s'avère souvent insatisfaisante.

La méthode endoscopique contribue à une nette amélioration des solutions apportées dans ce domaine. L'opération s'effectue sous anesthésie générale, voire locale sous certaines conditions. Le chirurgien effectue une incision (3,5 cm environ) dans la peau au-dessus du canal ulnaire, puis à l'aide d'un instrument spécial (des ciseaux) écarte avec soin le tissu sous-cutané jusqu'à une profondeur où se trouvent les branches du nerf cutané médial de l'avant-bras. Ensuite, il introduit un endoscope de 4mm de diamètre avec une optique à 30° ainsi qu'un instrument de guidage spécial destiné à l'écartement sans traumatisme des tissus. Au moyen de la technique endoscopique, le chirurgien dégage avec les ciseaux l'enveloppe musculaire du muscle fléchisseur du poignet. Il libère ainsi le nerf ulnaire dans toute sa longueur et dans les deux sens : en direction des doigts et de l'aisselle. Cette partie de l'intervention chirurgicale ne dure que 20 min. Le coude n'est immobilisé que pour peu de temps, les patients commencent leur physiothérapie au bout de un à trois jours seulement. La dernière visite de contrôle s'effectue six mois ou un an au plus tard après l'opération. Les retours d'expérience obtenus auprès des premiers opérés ont montré des améliorations aussi bien cliniques qu'électrophysiologiques. Les patients ont confirmé que les douleurs dans la partie cubitale et les fourmillements avaient disparu dans les quelques jours qui ont suivi l'opération. 76% des malades connaissent une amélioration de leur sens tactile. Les raideurs de mouvements fins disparaissent dans les 5 semaines qui suivent l'intervention. Les patients actifs retournent au travail au bout de trois semaines en moyenne. Le succès de l'opération dépend également de l'état du patient avant l'intervention.

spacer
>> Suivant
spacer
<< Précédent
spacer

spacer
Version imprimable >>
spacer
Transmettre cette info par email >>
spacer
Recommander ce site à un collègue / ami >>
spacer

spacer
S'abonner au
BE Slovénie
 >>
spacer

spacer
FAQ / foire aux questions >>
spacer
Conditions d'utilisation >>
spacer

spacer

spacer

Pour en savoir plus, contacts :

Klinicni oddelek za plasticno,rekonstrukcijsko esetsko kirurgijo in opekline, Centre médical de l'Université de Ljubljan, adresse : Zaloska 7 - 1000 Ljubljana - Contact : dr. Uros Ahcan - Email : uros.ahcan@ordinacija.net - Tél : +386 1 522 3284, fax : +386 1 522 2239 - site internet : http://redirectix.bulletins-electroniques.com/OZFTy

Code brève
ADIT :
58433

Source :

Delo, jeudi 5 juin 2008

spacer

spacer

Origine :

BE Slovénie numéro 62 (30/03/2009) - Ambassade de France en Slovénie / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/58433.htm
spacer


[  Plan du site  |  Données personnelles & politique de confidentialité  |  Limites de responsabilité  |  FAQ  |  Contacts  ]

[  Page d'accueil  |  Découvrir  |  Consulter  |  Recevoir  |  Rechercher  |  Utiliser  |  S'exprimer  ]

bulletins-electroniques.com tous droits réservés   -   votre contact : François Moille

4444444001 9999999999 3333333025 1010101013 1111111021 55555550032009 6666666029 7777777002