spacer

spacer
Coordonnées >>
spacer

spacer
Toute l'actualité :
spacer
Royaume-Uni >>
spacer
Monde >>
spacer
Tous les rapports :
spacer
Royaume-Uni >>
spacer
Monde >>
spacer

spacer

spacer
Tous les flux rss >>
spacer

spacer

spacer

BE Royaume-Uni 114  >>  14/03/2012

>> Sommaire

spacer

Technologies de l'information et de la communication
IPv6, le Royaume-Uni n'est pas prêt

http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/69406.htm

Le 6 juin 2012 a été désigné par l'Internet Society "Jour mondial de lancement de l'IPv6". A cette date, les principales entreprises de l'Internet adopteront le nouveau système d'adressage IPv6 qui doit remplacer l'IPv4 dont les adresses seront bientôt toutes utilisées. Selon la Brisish Computer So∆ciety, à quelques mois de ce changement, la plupart des entreprises britanniques ignorent toujours les enjeux et modalités du passage à l'IPv6.

L'Internet fonctionne actuellement sur un système d'adressage 32 bits, l'IPv4. Ce qui signifie qu'il existe environ 4,3 milliards adresses possibles. Avec l'expansion du nombre de terminaux connectés à Internet, il n'y aura bientôt plus aucune adresse disponible. C'est pourquoi les équipes de l'Internet Engineering Task Force ont mis au point en 1998 le protocole IPv6, censé succéder à l'IPv4. Les adresses en IPv6 sont codées sur 128 bits - soit 3,4x1038 adresses possibles - autrement dit, plus de risque de saturation.

Pour Nigel Titley, responsable de 6UK, l'organisme chargé de la promotion de l'IPv6 au Royaume-Uni, le passage au nouveau protocole est une démarche complexe qui impactera l'ensemble d'une organisation, du fonctionnement de la messagerie à la gestion de la paye : "il y a un certain nombre de différences à considérer entre IPv4 et IPv6 et la transition ne se fera pas d'un simple clic".

Le principal problème technique est l'incompatibilité entre les protocoles IPv4 et IPv6. Les sites qui passent en IPv6 devront donc conserver une adresse en IPv4 s'ils souhaitent rester accessible à l'ensemble des internautes. Les serveurs DNS (Domain Name Server) qui assurent la correspondance entre l'adresse IPv4 d'un site et son nom de domaine devront également relier ce nom de domaine à une adresse IPv6. Et l'ensemble des intermédiaires dans le réseau, les fournisseurs d'accès et les routeurs, devront également être capables de supporter les deux systèmes d'adressage.

Le passage à l'IPv6 pourrait également poser un problème de sécurité pour les organisations. Dans un rapport publié en juin 2011, la société Gartner notait que les solutions de sécurisation des réseaux IPv6 disponibles sur le marché étaient aujourd'hui en deçà des offres pour l'IPv4.

Le passage à l'IPv6 n'est en rien obligatoire. C'est pourquoi la plupart des organisations ne l'ont toujours pas adopté. Cependant, avec l'expansion d'Internet, via les terminaux mobiles et l'Internet des objets notamment, les entreprises n'auront bientôt plus le choix si elles désirent continuer à se développer. Il reste encore 5 milliards de personnes à connecter au réseau Internet, et cela ne sera pas possible avec l'IPv4.

Avec moins de 5% de ses sites disponibles en IPv6, le Royaume-Uni se classe en 21ième position en termes d'adoption du nouveau protocole. C'est la France qui arrive en tête de ce classement avec près de 60% des sites prêts pour l'IPv6. Ce résultat est dû aux deux principaux hébergeurs français, Gandi et OVH, qui affectent systématiquement une adresse IPv6 aux sites qui s'enregistrent chez eux (voire Figure 1).

L'urgence du passage à l'IPv6 est devenue plus tangible encore en février 2011, lorsque l'IANA (Internet Assigned Numbers Authority), organisation sous la tutelle de l'ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers), chargée de l'octroi des adresses IPv4, a distribué ses derniers lots d'adresses aux 5 Registres Internet Régionaux (RIR), eux mêmes chargés ensuite de vendre les adresses aux organisations. Le RIR de la région Asie, l'APNIC, est le premier à avoir vendu tous ses lots en avril 2011. Le RIR de la région Europe, RIPENCC, devrait vendre ses dernières adresses IPv4 d'ici juillet 2012. Enfin selon les prévisions, et dans l'hypothèse où la politique d'assignement des adresses IPv4 reste inchangée, le RIR de la région Afrique, l'AFRINIC, devrait distribuer les dernières adresses IPv4 disponibles en octobre 2014.


Figure 1 : pourcentage par pays de sites disposant d'une adresse IPv6
Crédits : 2011 The Measurement Factory

spacer
>> Suivant
spacer
<< Précédent
spacer

spacer
Partager cette page :

spacer
Version imprimable >>
spacer
Transmettre cette info par email >>
spacer
Recommander ce site à un collègue / ami >>
spacer

spacer
S'abonner au
BE Royaume-Uni
 >>
spacer

spacer
FAQ / foire aux questions >>
spacer
Conditions d'utilisation >>

spacer

spacer

Code brève
ADIT :
69406

Sources :

- Computer Weekly, janvier 2012, http://bit.ly/zzphcB
- World IPv6 launch day http://www.worldipv6launch.org/
- IPv4 address report http://www.potaroo.net/tools/ipv4/index.html

Rédacteurs :

Pierre Chrzanowski

spacer

spacer

Origine :

BE Royaume-Uni numéro 114 (14/03/2012) - Ambassade de France à Londres / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/69406.htm
spacer


[  Plan du site  |  Données personnelles & politique de confidentialité  |  Limites de responsabilité  |  FAQ  |  Contacts  ]

[  Page d'accueil  |  Découvrir  |  Consulter  |  Recevoir  |  Rechercher  |  Utiliser  |  S'exprimer  ]

bulletins-electroniques.com tous droits réservés   -   votre contact : François Moille

 

4444444001 999920120315 Ambassade de France à Londres 1010101020 1010101010 1111111019 55555550032012 6666666026 7777777001