spacer

spacer
Coordonnées >>
spacer

spacer
Toute l'actualité :
spacer
Chine >>
spacer
Monde >>
spacer
Tous les rapports :
spacer
Chine >>
spacer
Monde >>
spacer

spacer

spacer
Tous les flux rss >>
spacer

spacer

spacer

BE Chine 119  >>  27/11/2012

>> Sommaire

spacer

Politique technologique
Quand la R&D chinoise veut égaler les plus grands

http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/71579.htm

Lundi 15 Octobre, lors d'une exposition sur les hautes technologies à Changchun, M. Cao Jianlin, vice ministre pour la science et la technologie en Chine, annonçait que le niveau de la recherche et du développement scientifique chinois aurait atteint celui des pays développés. La question du niveau atteint par la recherche chinoise fait l'objet de nombreuses analyses dans la presse. Cet article propose une vision d'ensemble du paysage chinois de la recherche et de ses évolutions.

En 2011, les investissements chinois dans la R&D représentaient 1,84% du PIB, soit 868,7 milliards de yuans (environ 107 milliards d'euros) contre 1,76% du PIB en 2010. La Chine affiche l'objectif d'augmenter ses investissements dans la R&D, pour atteindre 2,2% de son PIB en 2015 et 2,5% en 2020. En France, les dépenses dans la R&D représentaient 2,26% du PIB en 2009 (Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche) et 2,9% du PIB aux Etats-Unis (World data bank). Par son budget, la Chine représente le deuxième investisseur dans la R&D derrière les Etats-Unis qui ont dépensé 405 milliards de dollars (environ 300 milliards d'euros) en 2010 (Battelle-R&D Magazine).

En 2008, la Chine déclarait avoir plus de chercheurs que les Etats-Unis (1,6 million contre 1,4 million) et devançait également l'Union européenne. La Chine compte par contre 2,03 chercheurs pour 1000 actifs, ce qui place ce pays en 19ème position derrière les Etats-Unis avec 9,18 chercheurs et la France avec 8,19 chercheurs pour 1000 actifs (Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche). Le graphique ci-dessous permet de situer la Chine parmi les autres pays en termes d'investissement dans la R&D, de pourcentage du PIB investi dans la R&D du pays et du nombre de scientifiques (chercheurs et ingénieurs) par million d'habitants.


Le monde de la R&D en 2011
Crédits : Battelle/R&D Magazine 2012 Global R&D Funding Forecast

La Chine se place en deuxième position au vu du nombre de publications scientifiques (9,5% des publications mondiales) derrière les Etats-Unis (23,4%) et devant la France en sixième place (4,1%). Elle publie plus de 6% des articles parus dans le journal Nature. Un des indicateurs clés de la valeur de toute recherche est le nombre de fois où il est cité par d'autres scientifiques. En 2010, la Chine se classe en 8ème par le nombre de citations mondiales d'articles scientifiques et publie environ 10% des articles les plus cités selon le Nature Publishing Index 2011 China.

Cependant, l'h-index (Hirsch index) qui est un indicateur de la production et de l'importance scientifique des publications pour les auteurs, montre que la Chine se classe 18ème en 2010 par l'h-index moyen de ces auteurs, selon la base de données Scopus (Elsevier B.V.), les auteurs français se plaçant en 4ème position.

La plupart des demandes de brevets chinois sont déposées en Chine, ce qui classe le pays en première place pour le nombre de demandes de brevets déposées à résidence. Mais seulement 5% des demandes sont déposées à l'international, classant la Chine en 11ème position derrière la France et les Etats-Unis pour le dépôt de brevets à l'étranger. En termes d'activité globale de propriété intellectuelle, la Chine se classe ainsi 3ème pour le nombre de brevets déposés à résidence et dans le monde, 3ème pour les marques déposées et 2ème pour les demandes de designs. Ces chiffres, ramenés au nombre d'habitants dans le pays et au PIB national, classent la Chine en 18ème position avec 219 demandes de demandes de brevets pour 1 million d'habitants et en 3ème position avec 3213 demandes de brevets pour 100 milliard de dollars de PIB en 2010. On notera tout de même que la Chine se classe 4ème pour les demandes de brevets internationaux déposés selon le WIPO-administrated Patent Cooperation Treaty (PCT) avec en 2ème et 4ème position respectivement les sociétés chinoises ZTE Corporation et Huawei Technologies Co., Ltd.

Concernant le dépôt de brevets dans le pays, la Chine se classe en deuxième position, derrière les Etats-Unis en termes de demandes de brevet reçus avec 19,8% du total et représente le 1er bureau pour les dépôts de modèles d'utilité, de marques déposée et de designs industriels en 2010 (Organisation mondiale de la propriété intellectuelle WIPO). Le pays devrait avoir pris la première place en 2011 ou 2012. Les 15 bureaux les mieux classés ont reçu plus de 90% du total, estimé à 1,98 million des demandes de brevet déposées dans le monde. La forte progression de demandes de brevets en Chine entre 2009 et 2010, qui a atteint plus de 24%, est remarquable et montre l'attractivité de la Chine pour le dépôt de titres de propriété intellectuelle.

La Chine alloue aujourd'hui de plus en plus de budget dans la recherche et entend devenir une puissance technologique d'ici 2020, comme en témoigne le plan gouvernemental sur le développement scientifique et technologique. Dans celui-ci, la Chine ambitionne d'augmenter la part des chercheurs dans la population active à 4,3 chercheurs pour 1000 personnes, de déposer 2 millions de brevets par an, de mettre en place une campagne de recrutement de 10.000 talents de recherche, de construire un système national d'innovation pour donner la priorité aux entreprises comme moteur de l'innovation et de mieux répartir le budget de la recherche pour devenir un acteur compétitif. Aujourd'hui, ce budget est prioritairement donné aux instituts de recherche nationaux et aux sociétés publiques de l'Etat. Or les entreprises chinoises de petite et moyenne taille (PME), employant 80% de la population active et représentant 60% des revenus de PIB, sont le principal moteur de l'innovation en Chine, comptant 65% des brevets déposés et 80% des nouveaux produits développés. Comparées aux pays développés où les PME dépensent en moyenne de 2,5 à 4% de leurs revenus dans la recherche, les petites entreprises chinoises y attribuent moins d'1%. Le plan de développement technologique prévoit ainsi d'augmenter cette part à 1,5% d'ici 2015. De même, un accord a été signé entre l'Académie des sciences de Chine et les entreprises publiques chinoises le 10 octobre 2012 afin d'encourager l'innovation dans les entreprises d'Etat concernées par les industries stratégiques émergentes que sont la conservation de l'énergie et la protection de l'environnement, les technologies de l'information, la biologie, les procédés avancés de fabrication, les énergies renouvelables, les nouveaux matériaux et les véhicules verts.

La Chine change graduellement la donne dans la R&D au niveau international en devenant un acteur incontournable. La forte croissance des investissements étrangers en Chine ces dernières années, qui a fait de la Chine un emplacement d'intérêt pour l'activité de R&D au niveau international, en est une illustration.

spacer
>> Suivant
spacer
<< Précédent
spacer

spacer
Partager cette page :

spacer
Version imprimable >>
spacer
Transmettre cette info par email >>
spacer
Recommander ce site à un collègue / ami >>
spacer

spacer
S'abonner au
BE Chine
 >>
spacer

spacer
FAQ / foire aux questions >>
spacer
Conditions d'utilisation >>

spacer

spacer

Code brève
ADIT :
71579

Sources :

"R&D level 'same as developed countries'" - Global Times (16/10/2012) [en anglais] http://www.globaltimes.cn/content/738541.shtml

Rédacteurs :

Caroline Berland, caroline.berland@diplomatie.gouv.fr

spacer

spacer

Origine :

BE Chine numéro 119 (27/11/2012) - Ambassade de France en Chine / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/71579.htm
spacer


[  Plan du site  |  Données personnelles & politique de confidentialité  |  Limites de responsabilité  |  FAQ  |  Contacts  ]

[  Page d'accueil  |  Découvrir  |  Consulter  |  Recevoir  |  Rechercher  |  Utiliser  |  S'exprimer  ]

bulletins-electroniques.com tous droits réservés   -   votre contact : François Moille

 

4444444001 999920121201 3333333008 1010101018 1111111041 55555550112012 6666666008 7777777005