spacer

spacer
Coordonnées >>
spacer

spacer
Toute l'actualité :
spacer
Canada >>
spacer
Monde >>
spacer
Tous les rapports :
spacer
Canada >>
spacer
Monde >>
spacer

spacer

spacer
Tous les flux rss >>
spacer

spacer

spacer

BE Canada 415  >>  15/02/2013

>> Sommaire

spacer

Médecine
Une nouvelle méthode non-invasive pour dépister et diagnostiquer la maladie d'Alzheimer

http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/72255.htm

Une technologie révolutionnaire permet de dépister et de diagnostiquer la maladie d'Alzheimer avec une précision inégalée à ce jour. La technique informatique SNIPE analyse des données obtenues par résonance magnétique (IRM) afin de déceler des modèles d'atrophie spécifique à la maladie dans des structures du cerveau, en particulier l'hippocampe et le cortex entorhinal. Diagnostiquer la maladie d'Alzheimer (MA) demeure une science inexacte et repose surtout sur les symptômes que présente un patient et ses résultats à des tests de mémoire. Dépister la MA préclinique, avant l'apparition des symptômes, est très difficile. Jusqu'à présent, la seule façon de formuler un diagnostic de façon absolue, est par l'examen post mortem du cerveau d'un patient. Toutefois, SNIPE, mis au point à l'Institut et hôpital neurologiques de Montréal - le Neuro peut distinguer la maladie d'Alzheimer d'un vieillissement normal avec une précision de 93%. La technologie a aussi servi pour le pronostic - prédisant avec une précision de 75% les patients ayant un trouble cognitif léger qui restera stable et ceux chez qui le trouble dégénérera.

La maladie d'Alzheimer touche 500.000 Canadiens, cinq millions de Nord-Américains et 25 millions de personnes à l'échelle mondiale. Ces chiffres devraient quadrupler d'ici à 2050. L'espoir réside dans le traitement précoce, avant la dégénérescence irréversible de tissus du cerveau. Or, il est difficile de tester des médicaments chez des patients étant aux premiers stades de la MA, car seuls de 10 à 15% des sujets ayant un trouble cognitif léger développent chaque année la maladie. Ce nombre est trop faible pour permettre de mener des essais cliniques de taille satisfaisante. Le professeur Louis Collins du Neuro et le postdoctorant français Pierrick Coupé formé au CNRS Bordeaux et leurs collègues du Neuro, de l'Université McGill et du CUSM ont mis au point un nouvel outil sophistiqué pour déceler par IRM des modèles d'atrophie cérébrale caractéristique de la maladie d'Alzheimer. Le programme d'analyse aidera les médecins à diagnostiquer la maladie et à prédire quels patients ayant un trouble cognitif léger pourraient développer la maladie.

"Ce que nous avons conçu est actuellement le biomarqueur le plus précis en imagerie pour diagnostiquer et pronostiquer la maladie", souligne le Pr Louis Collins. "SNIPE, acronyme de Scoring by Non-local image Patch Estimator (notation par estimateur de segments d'images non locales), permettra aussi de sélectionner davantage de patients pour des essais cliniques, ce qui facilitera la mise au point de nouveaux traitements pharmaceutiques."

SNIPE applique l'analytique informatisée à des données d'IRM, afin de comparer simultanément de petits (5x5x5mm) segments ou blocs d'images de l'hippocampe d'un patient à des segments similaires dans des centaines d'images existantes de cerveaux normaux sur le plan cognitif et à des segments similaires dans des centaines d'images existantes de cerveaux atteints de MA. Il en résulte une évaluation générale de l'hippocampe ainsi qu'une estimation du pourcentage d'atrophie, information qu'on met en corrélation avec l'état clinique du patient. Lorsqu'on combine cette mesure d'évaluation avec l'âge du sujet, il est possible de distinguer avec un taux de réussite de 93% les sujets normaux sur le plan cognitif des patients atteints de MA. La mesure d'évaluation peut aussi servir à prédire avec une précision de 75% les patients ayant un trouble cognitif léger qui développeront la MA, ce qui facilitera un jour une intervention précoce.

Cette technique a plusieurs avantages. Elle est rapide, ne demande que quelques minutes; est non invasive contrairement aux tests courants pour dépister la MA (qui nécessitent du liquide céphalorachidien); peu coûteuse; plus précise; fiable et simple en matière de codage informatique. Par ailleurs, à la différence d'autres techniques mises à l'épreuve, SNIPE est très pratique parce qu'on peut l'appliquer à des données d'IRM standard. La technologie, qui fait l'objet d'un brevet, est exploitée par une jeune entreprise cofondée par le Pr Collins, True Positive Medical Devices Inc. L'entreprise vise à créer une plateforme logicielle qui analyse des données d'IRM pour aider au diagnostic de la maladie d'Alzheimer. Le but est que la plateforme soit disponible dans l'ensemble des hôpitaux du Canada et d'ailleurs, afin d'aider des milliers de personnes et leurs proches dans leur lutte contre la MA.

Les résultats prometteurs de SNIPE, publiés dans NeuroImage par une équipe de chercheurs français, espagnols, danois et canadiens, montrent que cette nouvelle approche d'évaluation de structures est un biomarqueur utile pour dépister la MA avec efficacité et prédire quels patients ayant un trouble cognitif léger développeront la MA. Les chercheurs continuent de perfectionner la technologie afin de l'appliquer à d'autres maladies neurologiques comme l'épilepsie, la maladie de Parkinson et d'autres affections neurodégénératives.

Ces travaux sont soutenus par les Instituts de recherche en santé du Canada, la subvention du Centre d'excellence en commercialisation et en recherche de l'INM accordée par le gouvernement du Canada et le Fonds de recherche du Québec - Santé. La collecte et le partage de données dans le cadre de ces travaux sont financés par l'Alzheimer's Disease Neuroimaging Initiative.

spacer
>> Suivant
spacer
<< Précédent
spacer

spacer
Partager cette page :

spacer
Version imprimable >>
spacer
Transmettre cette info par email >>
spacer
Recommander ce site à un collègue / ami >>
spacer

spacer
S'abonner au
BE Canada
 >>
spacer

spacer
FAQ / foire aux questions >>
spacer
Conditions d'utilisation >>

spacer

spacer

Pour en savoir plus, contacts :

- Pierrick Coupé - Chercheur dans le Laboratoire Bordelais de Recherche en Informatique de l'Unité Mixte CNRS 5800 à Bordeaux : pierrick.coupe@gmail.com
- Louis Collins - Professeur au MacConnell Brain Imaging Centre, Institut Neurologique de Montréal, McGill University : louis.collins@mcgill.ca

Code brève
ADIT :
72255

Sources :

Communiqué du 28 jan 2013 des Institut et Hôpital Neurologiques de Montréal - McGill University : http://francais.mni.mcgill.ca/media/news/item/?item_id=219059

Rédacteurs :

Félix Portello - Attaché scientifique à Ottawa et coordonateur du BE Canada : felix.portello@diplomatie.gouv.fr

spacer

spacer

Origine :

BE Canada numéro 415 (15/02/2013) - Ambassade de France au Canada / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/72255.htm
spacer


[  Plan du site  |  Données personnelles & politique de confidentialité  |  Limites de responsabilité  |  FAQ  |  Contacts  ]

[  Page d'accueil  |  Découvrir  |  Consulter  |  Recevoir  |  Rechercher  |  Utiliser  |  S'exprimer  ]

bulletins-electroniques.com tous droits réservés   -   votre contact : François Moille

 

4444444001 999920130216 3333333007 1010101013 1111111008 55555550022013 6666666007 7777777003