spacer

spacer
Coordonnées >>
spacer

spacer
Toute l'actualité :
spacer
Belgique >>
spacer
Monde >>
spacer
Tous les rapports :
spacer
Belgique >>
spacer
Monde >>
spacer

spacer

spacer
Tous les flux rss >>
spacer

spacer

spacer

BE Belgique 73  >>  3/05/2013

>> Sommaire

spacer

Médecine
Une super-protéine peut réparer l'ADN endommagé et aider à combattre le cancer

http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/72960.htm

La protéine Tdp2 peut aider à réarranger les cellules pendant la phase embryonnaire et freiner les inflammations. Mais une étude récente menée par l'embryologue et spécialiste des cellules souches Danny Huylebroeck, de la KU Leuven, en collaboration avec le professeur Keith Caldecott de l'Université du Sussex, montre que cette protéine peut aussi réparer l'ADN endommagé, ce qui ouvre de nouvelles perspectives dans la lutte contre le cancer.

Nos cellules accumulent des petites erreurs d'ADN. Même les cellules saines nécessitent parfois des reconstructions d'ADN. La protéine Tdp2 se révèle être un agent réparateur très précieux pour le rétablissement d'ADN endommagé.

La protéine Tdp2 avait déjà identifiée comme un agent permettant de freiner les inflammations par le groupe de recherche du professeur Huylebroeck. En 2007, suite à des recherches sur les embryons des poissons zèbres, l'équipe du professeur a montré que la protéine en question (alors appelée Ttrap) joue également un rôle dans le réarrangement des cellules pendant la phase embryonnaire, quand l'embryon n'est encore qu'une base très primitive sur laquelle viendront ensuite se développer des organes.

Ces deux activités dépendent seulement d'une partie de la protéine. La question, à l'époque, était donc de savoir quelle fonction avait l'autre partie de la protéine. S'est alors posée comme hypothèse la fonction de réparateur d'ADN, car la partie de la protéine en question ressemble à plusieurs autres protéines réparatrices d'ADN. Celles-ci nous sont nécessaires car nos cellules accumulent des erreurs d'ADN. Des restructurations d'ADN sont parfois nécessaires même chez les cellules saines. Si cela ne se produit pas, la cellule meurt et le tissu cellulaire peut être endommagé.

Un agent nettoyant précis

Les chercheurs sont parvenus à éliminer le gène Tdp2 chez des souris, de sorte que leurs cellules ne fabriquent pas la protéine. De cette manière, ils ont pu faire des recherches sur les conséquences que ce manque provoquait sur la réparation d'ADN. "Le travail de mon collègue britannique Keith Caldecott sur des cellules des souris dépourvue du gène Tdp2 a clairement montré que le Tdp2 est un agent nettoyant très précis pour le processus de réparation d'ADN. Il existe plusieurs mécanismes de réparation d'ADN. Un des mécanismes repose sur la topoisomérase-2 (Top2), une protéine qui aide à désenchevêtrer les brins d'ADN doubles. La Top2 pratique une coupure dans l'ADN, puis quand la coupure se referme elle disparaît de l'ADN grâce à la protéine Tdp2. Chez les souris qui ne peuvent pas fabriquer la Tdp2, par contre, la Top2 reste bloquée dans l'ADN. Dans ce cas, la coupure dans l'ADN reste ouverte, et s'il y a une autre coupure à proximité, cela peut devenir très néfaste pour la cellule, au point de générer un cancer."

Cette découverte ouvre de nouvelles pistes dans la lutte contre le cancer, et ce de deux manières, explique le professeur Huylebroeck : "Pour les cellules saines, il est possible d'augmenter la quantité de Tdp2. Pour les tumeurs, il est possible de la diminuer, afin que les cellules cancéreuses restent bloquées et ne puissent pas se régénérer. Cette méthode est déjà appliquée dans le traitement du cancer : l'étoposide, un produit qui élimine les cellules cancéreuses, bloque la Top2 pour faire mourir les cellules cancéreuses. Malheureusement, l'étoposide a comme effet secondaire de provoquer plus de coupures dans les cellules saines, ce qui augmente le risque de développer des cellules cancéreuses. Nous pourrions contrebalancer cet effet secondaire avec une plus forte dose de Tdp2." Des recherches sont également menées sur le rôle que peut jouer la Tdp2 dans la réparation des informations génétiques des cellules cérébrales endommagées.

spacer
>> Suivant
spacer
<< Précédent
spacer

spacer
Partager cette page :

spacer
Version imprimable >>
spacer
Transmettre cette info par email >>
spacer
Recommander ce site à un collègue / ami >>
spacer

spacer
S'abonner au
BE Belgique
 >>
spacer

spacer
FAQ / foire aux questions >>
spacer
Conditions d'utilisation >>

spacer

spacer

Pour en savoir plus, contacts :

- Katholieke Universiteit Leuven - http://www.kuleuven.be/english/news/ - Newsroom - tél. : +32 16 32 40 15 - newsroom@kuleuven.be
- For the full text of the study "TDP2-Dependent Non-Homologous End-Joining Protects against Topoisomerase II-Induced DNA Breaks and Genome Instability in Cells and In Vivo' in PLOS Genetics - http://redirectix.bulletins-electroniques.com/viN07
- For the perspective piece 'TDP2: A Means to Fixing the Ends' in the same issue of PLoS Genetics - http://redirectix.bulletins-electroniques.com/YVumg

Code brève
ADIT :
72960

Sources :

Katholieke Universiteit Leuven - http://nieuws.kuleuven.be/node/11833 - Newsroom - tél. : +32 16 32 40 15 - newsroom@kuleuven.be

Rédacteurs :

- Des questions ? Ecrivez à patienteninfo@vib.be
- Traduction par le Service Presse de l'Ambassade de France en Belgique

spacer

spacer

Origine :

BE Belgique numéro 73 (3/05/2013) - Ambassade de France en Belgique / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/72960.htm
spacer


[  Plan du site  |  Données personnelles & politique de confidentialité  |  Limites de responsabilité  |  FAQ  |  Contacts  ]

[  Page d'accueil  |  Découvrir  |  Consulter  |  Recevoir  |  Rechercher  |  Utiliser  |  S'exprimer  ]

bulletins-electroniques.com tous droits réservés   -   votre contact : François Moille

 

4444444001 999920130504 3333333005 1010101013 1010101016 1111111006 55555550052013 6666666005 7777777001