spacer

spacer
Coordonnées >>
spacer

spacer
Toute l'actualité :
spacer
Belgique >>
spacer
Monde >>
spacer
Tous les rapports :
spacer
Belgique >>
spacer
Monde >>
spacer

spacer

spacer
Tous les flux rss >>
spacer

spacer

spacer

BE Belgique 73  >>  3/05/2013

>> Sommaire

spacer

Sciences humaines
La parentification : quand les rôles s'inversent

http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/72966.htm

Un parent peut émettre de façon implicite des signaux de détresse envers son enfant afin qu'il lui vienne en aide. Une inversion des rôles qui n'est pas sans conséquences sur le développement de l'enfant. Stéphanie Haxhe, psychothérapeute et maître de conférences à l'Université de Liège, publie "L'enfant parentifié et sa famille" où elle décrypte ce concept, parfois utilisé de façon trop hâtive ou restrictive. Elle fournit des clés de compréhension et des nouvelles pistes pour mieux détecter cette psychopathologie.

Un enfant, dès sa naissance, reçoit attention, tendresse et amour. Et manifeste également le besoin de donner et de rendre. Ce soutien mutuel entre parents et enfants constitue un point d'équilibre dans l'harmonie familiale. Il arrive néanmoins que l'aide recherchée par le parent et inconsciemment formulée à l'égard de son enfant dépasse les limites raisonnables pour prendre une tournure plus préoccupante. Le parent émet de façon implicite des signaux de détresse envers son enfant afin qu'il lui vienne en aide et le rassure. Ce dernier se voit dès lors contraint de se détourner de ses préoccupations infantiles, d'occulter ses propres souffrances, de refouler ses besoins pour "prendre en charge" son parent. Pour y parvenir, il fait preuve d'une maturité précoce, devenant "parent pour son parent". Cette relation complexe caractérisée par une inversion des rôles est qualifiée de parentification.

La parentification émerge dans un contexte précis et suite à une conjonction de multiples facteurs. Un parent ayant des attentes insatisfaites, des carences affectives profondes, des besoins de reconnaissance non comblés depuis son enfance peut avoir tendance à reporter le poids de ce traumatisme sur son enfant. On voit apparaître diverses formes, aux racines familiales profondes : l'enfant "soignant", l'enfant "parfait" ou encore l'enfant "bouc émissaire". Un tel phénomène se traduit généralement à l'adolescence ou l'âge adulte par des troubles obsessionnels compulsifs ou dépressifs, des angoisses, des questionnements identitaires voire des tentatives de suicide ou des relations incestueuses.

Si le concept de parentification existait déjà - à ne pas confondre avec celui de parentalisation qui décrit non pas les enfants prenant la place du parent mais bien ceux occupant un rôle d'auxiliaire dans la dynamique familiale -, il reste encore mal connu ou mal utilisé. Son diagnostic n'est pas aisé car les formes qu'il prend sont éclectiques et parfois latentes.

L'originalité des recherches de la psychothérapeute Stéphanie Haxhe, dont les travaux plus largement portent sur la famille et la fratrie en tant que systèmes de configuration de rôles, réside dans la combinaison d'observations de cas cliniques d'une part et de familles ne présentant a priori pas de problèmes d'autre part.

L'objectif de ces observations est d'arriver à une meilleure connaissance de la pathologie et, in fine, de soulager l'enfant au mieux. Sans l'arracher trop brutalement à ce rôle assigné par son père ou sa mère - sans être rassuré que son parent est pris en charge, l'enfant risquerait de s'inquiéter davantage encore. Aux côtés d'une thérapie familiale, l'une des pistes évoquées par la chercheuse est de privilégier la thérapie de fratrie, permettant aux frères et soeurs victimes de partager leur expérience et confronter leur point de vue.

spacer
>> Suivant
spacer
<< Précédent
spacer

spacer
Partager cette page :

spacer
Version imprimable >>
spacer
Transmettre cette info par email >>
spacer
Recommander ce site à un collègue / ami >>
spacer

spacer
S'abonner au
BE Belgique
 >>
spacer

spacer
FAQ / foire aux questions >>
spacer
Conditions d'utilisation >>

spacer

spacer

Pour en savoir plus, contacts :

- Université de Liège (ULg) - Service de Clinique systémique et de Psychopathologie relationnelle, Faculté de Psychologie et des Sciences de l'Education - ULg - Stéphanie Haxhe - shaxhe@ulg.ac.be - tél. : + 32 (0)497 11 77 16
- Article sur le webmagazine Reflexions de vulgarisation scientifique de l'ULg : http://reflexions.ulg.ac.be/Parentification
- En savoir plus : Stéphanie Haxhe, L'enfant parentifié et sa famille, Toulouse, coll."Relations", Erès, 2013

Code brève
ADIT :
72966

Sources :

Service Presse et communication de l'Université de Liège + 32 (0)4 366 52 17 - 52 11 press@ulg.ac.be

Rédacteurs :

Didier Moreau - dmoreau@ulg.ac.be - Tél. : +32 (0)4 366 52 17 - +32 (0)494 57 25 30

spacer

spacer

Origine :

BE Belgique numéro 73 (3/05/2013) - Ambassade de France en Belgique / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/72966.htm
spacer


[  Plan du site  |  Données personnelles & politique de confidentialité  |  Limites de responsabilité  |  FAQ  |  Contacts  ]

[  Page d'accueil  |  Découvrir  |  Consulter  |  Recevoir  |  Rechercher  |  Utiliser  |  S'exprimer  ]

bulletins-electroniques.com tous droits réservés   -   votre contact : François Moille

 

4444444001 999920130504 3333333005 1010101019 1111111006 55555550052013 6666666005 7777777001