spacer

spacer
Coordonnées >>
spacer

spacer
Toute l'actualité :
spacer
Etats-Unis >>
spacer
Monde >>
spacer
Tous les rapports :
spacer
Etats-Unis >>
spacer
Monde >>
spacer

spacer

spacer
Tous les flux rss >>
spacer

spacer

spacer

BE Etats-Unis 347  >>  8/11/2013

>> Sommaire

spacer

Energie & Environnement
La recherche en santé-environnement aux Etats-Unis : exemple de l'évaluation des risques et des perturbateurs endocriniens

http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/74276.htm

La santé-environnement est définie par le National Institute of Environmental Health Sciences (NIEHS) [1] comme le domaine de la science qui étudie comment notre environnement influence notre santé et le développement de maladies. Sous le terme environnement sont regroupés les facteurs environnementaux naturels tels que l'air, l'eau et la terre mais également tous les facteurs physiques, chimiques, biologiques et sociaux qui nous entourent, c'est-à-dire aussi bien notre cadre de vie que les facteurs économiques. Ainsi les domaines couverts par les thématiques sont très vastes et il est difficile d'en délimiter les frontières.

Parmi les enjeux importants de ce domaine se trouve l'évaluation des risques sanitaires. Avec le nombre important de produits chimiques utilisés quotidiennement et le nombre croissant de nouvelles substances chimiques mises sur le marché chaque année, l'évaluation des risques est une des préoccupations principales en santé-environnement. En effet, il est nécessaire d'évaluer l'exposition de la population et de l'environnement à ces substances et de connaître leurs effets sur la santé. Aux Etats-Unis, d'importants moyens sont mis en oeuvre afin de tester les effets des substances chimiques.

Le National Toxicology Program [2] est un des programmes majeurs d'évaluation des risques aux Etats-Unis. Il s'agit d'un programme inter agence, mis en place en 1978 par Joseph A. Califano Jr, ministre de la santé de l'époque, lorsque l'influence de l'environnement sur notre santé commençait tout juste à être prise en considération. Les activités du programme sont réparties entre 3 agences principales : le NIEHS, qui dirige ce programme, le National Institute for Occupational Safety and Health (NIOSH) qui dépend du centre de contrôle et de prévention des maladies (CDC) et le National Center for Toxicological Research (NCTR) qui dépend de la FDA. Le programme NTP travaille notamment sur les effets toxiques des produits à base d'ADN, des perturbateurs endocriniens, des herbes médicinales, du chrome héxavalent, des mélanges chimiques et des expositions en milieu professionnel, la phototoxicologie, les téléphones portables, la sécurité de l'eau de boisson et la toxicogénomique [3]

Le système d'informations des risques intégrés IRIS [4] , développé par l'EPA, est aussi un programme d'évaluation des risques pour la santé liés à l'exposition à des contaminants environnementaux. Il fournit des évaluations des risques basées sur des expériences certifiées qui permettent de soutenir le travail de réglementation de l'agence. La base de données de l'IRIS, disponible en ligne, est gérée par le NCEA et contient des fiches d'informations sur plus de 550 substances chimiques et leurs effets sur la santé.

Mais au-delà de l'évaluation des risques et de l'amélioration des connaissances sur les substances chimiques, une importante partie de ces programmes de recherche est consacrée à l'amélioration des méthodes d'évaluation des risques et à l'utilisation de nouvelles techniques. Ces programmes favorisent le développement de la toxicologie computationnelle afin de réduire au maximum les expériences réalisées in vivo sur des animaux et de développer les expériences automatisées in silico.

Le programme de collaboration TOX21 [5] , mis en place en 2007 au sein du NTP, a pour but à la fois de mesurer la toxicité des molécules mais aussi de comprendre les mécanismes mis en jeu à l'aide de machines automatisées et de techniques de criblage à haut débit, à l'instar de celle utilisées par l'industrie pharmaceutique.

Parmi les substances fortement étudiées dans ces programmes d'évaluation des risques se trouvent les perturbateurs endocriniens. Un perturbateur endocrinien (PE) est "une substance ou un mélange exogène altérant les fonctions du système endocrinien et induisant des effets nocifs sur la santé d'un organisme intact, de ses descendants ou sous populations". [6] Ces substances, comme le bisphénol A ou les phthalates, sont retrouvées dans de très nombreux produits que nous utilisons tous les jours tels que les bouteilles en plastiques, les canettes, les boites de conserves, les détergents, les jouets, les cosmétiques et les pesticides.

De nombreux programmes de recherche sont donc développés sur les perturbateurs endocriniens. Le programme Endocrine Disruptor Screening, mis en place par l'EPA en 1998, est divisé en deux étapes : la première étape appelée Tier 1 Screening (T1S) consiste à définir les substances chimiques prioritaires à évaluer, par une série de tests, permettant d'identifier les substances pouvant potentiellement interagir avec les systèmes ostrogéniques, androgéniques ou thyroïdien. Les substances montrant des résultats positifs à la première étape sont alors, dans un deuxième temps (Tier 2), soumises à une batterie de tests in vitro et in vivo plus importants. L'EPA sélectionne les substances à évaluer en fonction des différentes voies d'expositions potentielles à ces substances chimiques pour l'Homme et l'environnement. Cette liste comprend notamment des substances actives des pesticides ou des substances chimiques produites en grande quantité (High Production Volume Chemicals).

En 2005, le NIEHS a même créé le programme Bisphénol A [7] afin de cibler la recherche sur cette substance et de mieux connaître ses effets sur la santé. Dans ce programme, le NIEHS finance de nombreux projets de recherche intra et extra-muros et met en place la coordination et la collaboration intra et inter agences.

Les Etats-Unis développent de nombreux programmes de recherche afin d'améliorer les connaissances sur l'exposition aux substances chimiques et leurs effets sur la santé. La thématique de l'évaluation des risques sanitaires n'est qu'un exemple parmi tant d'autres de sujets traités en recherche en santé-environnement aux Etats-Unis.

spacer
>> Suivant
spacer
<< Précédent
spacer

spacer
Partager cette page :

spacer
Version imprimable >>
spacer
Transmettre cette info par email >>
spacer
Recommander ce site à un collègue / ami >>
spacer

spacer
S'abonner au
BE Etats-Unis
 >>
spacer

spacer
FAQ / foire aux questions >>
spacer
Conditions d'utilisation >>

spacer

spacer

Pour en savoir plus, contacts :

Rapport "La recherche en santé-environnement aux Etats-Unis : organisation, acteurs, thématiques" Publication à venir (fin 2013)

Code brève
ADIT :
74276

Sources :

- [1] http://www.niehs.nih.gov/
- [2] http://ntp.niehs.nih.gov/
- [3] http://redirectix.bulletins-electroniques.com/NUynG
- [4] http://www.epa.gov/iris/
- [5] http://www.epa.gov/ncct/Tox21/ TOX21 factsheet : transforming environmental health
- [6] Définition adoptée par l'Union Européenne en 1999. http://www.pnrpe.fr/rubrique3.html
- [7] http://redirectix.bulletins-electroniques.com/FsL4W
- [8] Birnbaum, L.S. et al., 2012. Commentary Consortium-Based Science : The NIEHS's Multipronged , Collaborative Approach to Assessing the Health Effects of Bisphenol A. , [12], pp.1640-1644.

Rédacteurs :

- Anne Giguelay, stagiaire-inserm@ambascience-usa.org, anne.giguelay@gmail.com, étudiante EHESP/Mines Paris Tech Mastère spécialisé Santé-environnement : enjeux pour le territoire et l'entreprise ;
- Retrouvez toutes nos activités sur http://france-science.org.

spacer

spacer

Origine :

BE Etats-Unis numéro 347 (8/11/2013) - Ambassade de France aux Etats-Unis / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/74276.htm
spacer


[  Plan du site  |  Données personnelles & politique de confidentialité  |  Limites de responsabilité  |  FAQ  |  Contacts  ]

[  Page d'accueil  |  Découvrir  |  Consulter  |  Recevoir  |  Rechercher  |  Utiliser  |  S'exprimer  ]

bulletins-electroniques.com tous droits réservés   -   votre contact : François Moille

 

4444444001 999920131113 3333333011 1010101007 1010101013 1111111047 55555550112013 6666666012 7777777003