spacer

spacer
Coordonnées >>
spacer

spacer
Toute l'actualité :
spacer
Etats-Unis >>
spacer
Monde >>
spacer
Tous les rapports :
spacer
Etats-Unis >>
spacer
Monde >>
spacer

spacer

spacer
Tous les flux rss >>
spacer

spacer

spacer

BE Etats-Unis 347  >>  8/11/2013

>> Sommaire

spacer

Recherche agronomique/Science des aliments
Manger local dans les restaurants scolaires : lutter contre l'obésité infantile en soutenant l'agriculture

http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/74278.htm

Le Congrès américain a récemment adopté une résolution désignant Octobre comme le mois national de "la ferme à l'école", en encourageant les éducateurs et les parents à intégrer alimentation, agriculture et leçons de nutrition en classe et à la maison. La mise en place d'un tel programme impacte favorablement les habitudes alimentaires des bénéficiaires et a des retombées positives sur l'économie locale, bien qu'elle se heurte à différents obstacles économiques qu'il faut surmonter.

La qualité des aliments en restauration scolaire : une problématique commune France - USA

Les préoccupations relatives à la qualité et au coût des aliments utilisés par les cantines scolaires est commune aux deux pays. Une des réponses mise en place par les restaurateurs consiste à intégrer des produits locaux dans les préparations à disposition des élèves.

En France, il est aujourd'hui facile d'identifier de telles initiatives - généralement médiatisées - visant à promouvoir l'utilisation de produits issus de circuits courts (1 intermédiaire maximum entre le producteur et le consommateur). Elles s'étendent même au-delà des systèmes de restauration collective : ces dernières années, l'émergence des AMAP (Associations pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne), ou autres associations de consommateurs visant à consommer localement en est une parfaite illustration.

Aux Etats-Unis, un nombre croissant d'établissements scolaires ont commencé à s'approvisionner en aliments produits localement et à offrir des activités éducatives complémentaires pour les écoliers, qui mettent l'accent sur la nourriture, l'agriculture et la nutrition. Ce mouvement national , qui a pour objectif de développer la sensibilité des enfants à la nécessité de manger sainement, tout en soutenant l'économie locale est souvent désigné comme le programme "Farm to School", ou "De la ferme à l'école".

Ce programme, initié en 1996-1997, vise deux objectifs distincts mais complémentaires : d'une part, développer les systèmes alimentaires communautaires en favorisant les interactions entre exploitations familiales et consommateurs à l'échelle locale, par la promotion des efforts entrepris pour l'intégration de produits locaux dans les cantines scolaires, les activités d'apprentissage telles le jardinage et les visites de fermes. D'autre part, d'améliorer la santé des élèves en réduisant l'obésité infantile, en intégrant l'éducation nutritionnelle dans les programmes scolaires réguliers des bénéficiaires, notamment par le biais d'ateliers culinaires et de séances pédagogiques dédiées.

Le mois d'octobre 2013, premier "Farm to School Month" officiel, a été l'occasion de célébrer les avancées de ce programme et d'améliorer sa visibilité.

Favoriser les systèmes alimentaires communautaires aux dépends de la "competitive food"

Les statistiques du programme ont été dévoilées à cette occasion, et permettent de chiffrer l'impact de telles démarches : près de 39.000 écoles à travers tout le pays sont impliquées dans le programme, touchant plus de 21 millions d'écoliers et d'étudiants, pour un total cumulé de près de 355 millions de dollars dépensés dans l'économie locale [1]. Les produits les plus directement concernés à l'heure actuelle sont : les fruits, les légumes, le lait, et les produits boulangers.

Les agriculteurs américains sont particulièrement intéressés à rejoindre le programme, bien que les difficultés soient parfois au rendez-vous pour s'impliquer [2]. La principale problématique de la mise en oeuvre de ces politiques reste la difficulté d'en mesurer l'impact économique, qui reste un argument majeur pour convaincre : la mise en place d'une politique nutritionnelle dans un établissement - souvent perçue comme restrictive - engendre la crainte d'une diminution de la profitabilité financière des restaurants scolaires. En effet, les "competitive food", de même que les distributeurs automatiques de boissons et de nourriture, très utilisés dans les établissements scolaires, permettent la vente de produits à faible coût particulièrement appréciés pour les marges qu'ils génèrent. Une certaine réticence est donc observée face à la mise en place de normes nutritionnelles. Pour autant, alors que certaines écoles font état d'une baisse initiale de revenus dans les premières semaines après leur opérationnalisation, un nombre croissant d'études démontrent que les écoles peuvent avoir des normes nutritionnelles fortes et maintenir leur stabilité financière [3].

D'un point de vue environnemental, il n'existe à l'heure actuelle aucune méthodologie cohérente pour mesurer la consommation d'énergie dans les exploitations agricoles locales par rapport au "non-local" (la notion même de "produire localement" n'étant pas définie). Pour autant, à l'échelle régionale, les programmes de ce genre apparaissent bénéfiques pour le tissu économique local. Peu d'études ont été entreprises sur le sujet. Une des plus approfondies, menée par l'Université du Minnesota, a réussi à démontrer les impacts positifs sur le tissu économique local, en fonction de la fréquence d'utilisation des restaurants et des aliments concernés [4].

Les à prioris micro-économiques ont donc tendance à être compensés par les bénéfices macro-économiques, et la demande communautaire, également basée sur les retombées positives sur la santé publique, pousse les acteurs locaux à s'engager dans le programme.

Répondre à la problématique de l'obésité infantile

Alors même qu'un récent rapport a révélé la stagnation des statistiques relatives à l'obésité des adultes aux Etats-Unis (plus de 35.7% sont obèses, et plus de 68% en sur-poids [5]), les chiffres semblent légèrement s'améliorer en ce qui concerne l'obésité infantile. En effet, de 2003 à 2010, la prévalence de l'obésité a légèrement diminué de 15,21% à 14,94%. De même, la prévalence de l'obésité extrême est passée de 2,22% à 2,07% [6].

Le programme constitue un des outils à disposition des collectivités dans la mise en oeuvre de stratégies de prévention de l'obésité, ce qu'a notamment reconnu le rapport de la Task Force de la Maison Blanche de 2011 sur l'obésité infantile [7]. Les écoles impliquées indiquent en effet que les enfants qui ont eu l'occasion de visiter une exploitation agricole, ou qui ont été sensibilisés à l'impact des saisons dans l'approvisionnement en fruits et légumes ont tendance à choisir de la nourriture "de proximité" quand elle leur est proposée, et reproduire ce comportement une fois chez eux, incitant les parents à modifier leurs habitudes de consommation au profit de produits locaux.

Ces différents produits, souvent des fruits et légumes frais, ont un impact favorable sur le régime alimentaire des enfants. Et, bien qu'il soit encore trop tôt pour mesurer les impacts sur l'alimentation des élèves une fois adultes, il semble de bon augure d'espérer une pérennisation de comportements alimentaires de meilleure qualité nutritionnelle dans les années à venir.

spacer
>> Suivant
spacer
<< Précédent
spacer

spacer
Partager cette page :

spacer
Version imprimable >>
spacer
Transmettre cette info par email >>
spacer
Recommander ce site à un collègue / ami >>
spacer

spacer
S'abonner au
BE Etats-Unis
 >>
spacer

spacer
FAQ / foire aux questions >>
spacer
Conditions d'utilisation >>

spacer

spacer

Pour en savoir plus, contacts :

[4] Publication - "An Extension Community Economics Program. The Economic Impact of Farm-to-School Lunch Programs: A Central Minnesota Example" - Tuck, B., M. Haynes, R. King, and R. Pesch - University of Minnesota Extension Center for Community Vitality - March 2010

Code brève
ADIT :
74278

Sources :

- [1] Article - "Farm School Census - National Overview" - USDA - Food and Nutrition Services - Octobre 2013 - http://www.fns.usda.gov/farmtoschool/census#/national
- [2] Article - "Adding the farmers to the farm-to-school movement" - Twincities.com - 02/11/2013 - http://redirectix.bulletins-electroniques.com/eidcu
- [3] Brochure - "Implementing Strong Nutrition Standards for Schools: Financial Implications" - Centers for Disease Control and Prevention - http://redirectix.bulletins-electroniques.com/g0rpI
- [5] Article - Obesity and Overweight - Centers for Disease Control and Prevention - Août 2013 - http://www.cdc.gov/obesity/data/adult.html
- [6] Rapport - "Trends in the Prevalence of Extreme Obesity Among US Preschool-Aged Children Living in Low-Income Families, 1998-2010" - Centers for Disease Control and Prevention - JAMA. 2012; 308 (24): 2563-2565
- [7] Rapport - "Solving the problem of childhood obesity within a generation" - White House Task Force on Childhood Obesity - May 2010 - http://redirectix.bulletins-electroniques.com/YFRcW

Rédacteurs :

- Simon RITZ, deputy-agro@ambascience-usa.org ;
- Retrouvez toutes nos activités sur http://france-science.org.

spacer

spacer

Origine :

BE Etats-Unis numéro 347 (8/11/2013) - Ambassade de France aux Etats-Unis / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/74278.htm
spacer


[  Plan du site  |  Données personnelles & politique de confidentialité  |  Limites de responsabilité  |  FAQ  |  Contacts  ]

[  Page d'accueil  |  Découvrir  |  Consulter  |  Recevoir  |  Rechercher  |  Utiliser  |  S'exprimer  ]

bulletins-electroniques.com tous droits réservés   -   votre contact : François Moille

 

4444444001 999920131113 3333333011 1010101003 1010101002 1010101018 1111111047 55555550112013 6666666012 7777777003