A nos lecteurs : à compter du 1er janvier 2009 la communauté vigies.com cessera
définitivement ses services et ne sera donc plus alimentée en informations.
Vous avez néanmoins la possibilité de consulter les archives disponibles.

#1 20/06/2008 14:43

eric.werner
Modérateur
Date d'inscription: 13/10/2006
Messages: 771

Un nouveau système pour détecter les pathogènes dans les semences végétales

Deux biologistes de Hohenheim, Frank Brändle et Marco Thines, ont mis au point un système de test biomoléculaire permettant de détecter, à un stade précoce, la présence de champignons et de bactéries dans la semence. L'objectif des deux chercheurs, qui dirigent l'entreprise PathoScan GbR, est de prévenir les pertes de rendement en cultures céréalières et légumières. Les champignons, comme le mildiou, et les bactéries provoquent en effet chaque année des pertes de récolte qui coûtent des milliards d'euros.

"Bien que les besoins en nourriture croissent, de plus en plus de surfaces agricoles disparaissent", commente le Dr Brändle. "Par conséquent, il est de plus en plus important de disposer de semence propre". Le système mis au point par les Dr Brändle et Thines, soutenus par le Pr Spring de l'Institut de botanique de l'Université de Hohenheim, permet de détecter précocement la semence infectée par des ravageurs de plantes. La détection peut également s'appliquer à de jeunes plants, à l'eau d'arrosage ou à des prélèvements de sol. La précision de la méthode est environ 100 fois supérieure à celle des techniques courantes utilisées jusqu'à présent.

Depuis sa création en 2006, l'entreprise PathoScan GbR a mis sur le marché plusieurs systèmes de détection de pathogènes, entre autres pour le basilic, les épinards et le persil. Parmi ses clients se trouvent des maraîchers, mais aussi des conseillers en protection des plantes, qui informent les exploitants agricoles sur les questions phytosanitaires. PathoScan est, de plus, impliquée dans des projets de recherche sur la culture biologique de cresson et de mâche.

Jusqu'ici, la start-up disposait de financements du programme de soutien "Jeunes innovateurs" du Land de Bade-Wurtemberg, qui aide de jeunes docteurs à se mettre à leur compte pour développer des méthodes et produits innovants, prêts à être commercialisés. Elle est maintenant sur le point de franchir le pas de l'indépendance financière. "Le business plan est prêt, la recherche d'investisseurs et de nouveaux locaux a débuté", précise le Dr Brändle, qui souhaite que PathoScan prenne son envol au plus tard en novembre 2008. Il aimerait que son entreprise s'installe dans l'un des parcs technologiques de la bio-région Stern. Deux investisseurs individuels (Business Angels) ont d'ores et déjà décidé de soutenir PathoScan.

Qu'il s'agisse de producteurs de semences ou d'exploitations agricoles biologiques, les chances en agro-business sont meilleures que jamais, mais le marché des plantes ornementales offre également de bonnes perspectives. "Les lieux de production de semences et de plantes changent en partie chaque année. Les nouvelles localisations signifient aussi un risque augmenté de maladies inconnues. Le contrôle de la semence gagne ainsi en importance", explique Franck Brändle. "Notre système de détection peut toutefois aussi servir d'aide à la décision, lorsqu'il s'agit de la désinfection des semences".

En septembre 2007, une demande de brevet a été déposée auprès de l'Office européen des brevets pour le système de test de PathoScan. Une demande de brevet international selon les standards du Traité de coopération en matière de brevets (PCT) est également en cours de traitement.

Pour en savoir plus, contacts :
- http://www.bioregio-stern.de
- http://www.pathoscan.de/

Source : Communiqué de presse de l'association de soutien aux biotechnologies (Verein zur Förderung der Biotechnologie e.V.)

Origine : BE Allemagne numéro 390 - Ambassade de France en Allemagne - 18/06/2008 - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/55073.htm

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Contacts : François Moille