A nos lecteurs : à compter du 1er janvier 2009 la communauté vigies.com cessera
définitivement ses services et ne sera donc plus alimentée en informations.
Vous avez néanmoins la possibilité de consulter les archives disponibles.

#1 29/11/2007 18:49

eric.werner
Modérateur
Date d'inscription: 13/10/2006
Messages: 771

Contrôles qualités plus performants par chromatographie sur couche mince

Un groupe de chercheurs italiens de l'Université de Rome La Sapienza a développé un système de chromatographie sur couche mince (TLC, Thin Layer Chromatography) qui permet non seulement d'identifier la présence des différents composants d'un mélange, mais aussi la quantité de chacun d'eux.

La chromatographie est une technique puissante et universelle qui permet de séparer un mélange en ses plus simples composants en exploitant les différentes affinités de liaisons en phase stationnaire puis mobile. Giampiero de Cesare, Domenico Caputo et Augusto Nascetti ont obtenu ce dispositif en plaçant sur un même substrat vitreux la phase stationnaire d'une plaque TLC et des photodiodes en silicium amorphe en les combinant de manière à rendre la plaque "active" et permettre un contrôle en temps réel du processus de séparation.

Les chercheurs ont successivement éclairé la plaque avec des rayons UV pendant que se déroulait la séparation chromatographique. La révélation des différentes intensités de fluorescence émises par les différents composants de l'échantillon analysé permet donc de remonter à la détermination de la quantité de chacun d'eux.

Selon les chercheurs, les résultats préliminaires indiquent que le système proposé peut vraiment offrir une valeur ajoutée par rapport aux techniques chromatographiques sur couches minces conventionnelles. La technique fonctionne en outre à une échelle très petite, permettant une quantité très réduite d'éluants, avec un avantage environnemental qui s'ajoute à l'aspect économique. Par ailleurs, les dimensions de la plaque sont telles qu'elle peut être facilement insérée dans des appareillages portatifs.

Cette nouvelle technique se porte candidate à de vastes applications dans le domaine du contrôle qualité des aliments. Grâce à elle, la détection de substances toxiques dans le vin par exemple, deviendrait beaucoup plus simple et rapide.

Source : http://lescienze.espresso.repubblica.it/

Origine : BE Italie numéro 59 - France - 5/10/2007 - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/51673.htm

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Contacts : François Moille